top of page

"C'est bon maman, tu peux partir..."

Dernière mise à jour : 8 févr.


Mon fils de 3 ans, le visage encore rempli de larmes.


A la rentrée dernière, en arrivant à l'école, Avi était très excité.

Mais est venu le moment où il s'est ravisé et s'est souvenu que j'allais devoir partir.


La tristesse l'envahit immédiatement...


"Avi mon chéri, je sais que c'est difficile, c'est normal que ça te fasse de la peine.

C'est difficile au début ensuite ça ira mieux.

Viens en attendant on va dessiner ensemble.

Tu me diras quand je peux partir, OK?"


Juste quelques phrases pour le rassurer et surtout ne pas laisser mes émotions prendre le dessus.


Ma peine est normale également mais je sais que ça va aller.

Alors je lui montre que j'ai confiance en sa maîtresse, qu'il est en sécurité.

Je n'ai pas fait diversion car au moment de la séparation les émotions doivent être centrales.


Lorsqu'on dit à notre enfant :

"Regarde les autres enfants ne pleurent pas!"

"Tu vas voir ça va être super!"

"Je reviens dans 10 minutes"

(ce qui est faux)


Toutes ces phrases qui le détournent de son émotion forte sans lui avoir verbalisé qu'on le comprend, peuvent avoir l'effet inverse et augmenter son angoisse.


"Tu me diras quand je peux partir, OK? "


Ça peut vraiment aider au moment des séparations.

Même avec les tout-petits.





Comments


bottom of page